Focus sur le présent, l’espace de paix permanent

Vous recherchez le silence et la quiétude?

Mais êtes-vous finalement près à y gouter vraiment? Nombreuses sont les personnes qui cheminent dans cette direction mais lorsqu’on creuse un peu plus, on se rend compte qu’elles ne sont pas prêtes à changer intérieurement même si c’est leur plus grand désir. Voilà pourquoi la lutte demeure et que les yoyos émotionnels continuent de persister. Le résultat de cette incapacité à s’abandonner à ce qui est là présentement combiné à celui de croire que vous devez changer l’existence que vous vivez, mène à tourner en rond.

Combien de fois avez vous eu cette colère et cette frustration parce que vous avez l’impression que vous n’y arriverez jamais?

Changer quoi finalement ?
Ce qui vous arrive ou ce qui ne vous arrive pas?
Mais qui veut changer?

Tout cela parce que vous n’êtes pas satisfaits de ce qui se manifeste dans votre existence. Vous refusez de vivre ce que vous (la vie) seul manifestez avec vos programmes. Au lieu de les accepter et de les aimer comme étant des expériences de la vie même qui à sa raison d’Etre, même si on ne sait pas toujours pourquoi cela vous arrive, vous vous rebellez contre elle.

Pourtant la vie offre les plus belles des expériences, avec pour seule réalité possible celle qui se déroule à chaque instant. C’est le personnage qui contient toutes les combinaisons de conditionnements qui vous poursuivent depuis votre enfance, qui souhaite aller dans une autre direction, qu’il croit meilleure, tout simplement parce qu’il pense que l’herbe est plus verte ailleurs. Ce qui maintient le combat permanent intérieur sans fin. Le personnage recherche toujours une sécurité et une rassurance. Il ne connaît que la vie projetée vers un futur inexistant par habitude, et des idées qu’il façonne. Il ne pense qu’à plus tard qu’il croit pouvoir créer bien mieux que ce qui lui est offert là maintenant.

Apprenez à accepter ce personnage qui n’est qu’une projection de la conscience. Ne le diabolisez pas, le rejetez ou essayez de le contenir ne fait qu’aggraver l’état de résistance. Il est à aimer comme toutes les facettes de vous-mêmes.

Je demande souvent aux personnes qui sont dans les états de mal-être de sentir à l’instant précis si quelque chose leur manque vraiment. Et la réponse la plupart du temps c’est “tout va bien et tout est paisible”. Elles arrivent à sentir le calme, le silence et à réaliser ce qu’est le présent.

Faites cet exercice : Poser vous là maintenant dans l’espace ou vous êtes. Puis regarder la pièce ou le paysage qui se déroule sous vos yeux. Mettez le focus sur tout l’environnement que vous observez : les couleurs, les sons, les odeurs, les formes… Puis fermer les yeux et dites-vous là maintenant s’il vous manque réellement quelque chose, ou si vous êtes en danger par rapport à la situation précise qui vous met dans des situations désagréables.

Que ressentez-vous ?

En mettant votre focus sur cet instant précis, le reste n’a plus d’importance et n’existe plus. La peur, l’angoisse et les autres états déstabilisants qui vous habitaient, disparaissent parce qu’elles ne sont que le résultat d’un état de séparation et de projection de pensées irréelles. Revenir à maintenant vous ramène à la vie, au vivant, au monde qui est la seule expérience qui se vit dans le champ de l’instant.

Refaire cet exercice régulièrement peut vous aider à remettre le focus sur cet espace du présent. Au début vous pouvez avoir tendance à revenir vers le mental et les pensées peuvent se représenter. Mais ce n’est pas grave. Observez les et reposez, de nouveau, le focus dans l’espace ou vous êtes. Plus vous ferez cet exercice plus vous vous poserez dans ce présent permanent. Et le silence s’installera dans la durée.

Ce silence et cette paix tant recherchés sont là depuis toujours, c’est juste recouvert par un incessant brouhaha du mental.

Vous ne pouvez y accéder par des méthodes ou des outils parce que c’est déjà éternellement en chacun. Rechercher ce qui est en Soi relève de l’absurde, mais en même temps cela fait partie de l’expérience humaine. Quelle dichotomie!

Pourquoi mettre en place des stratégies pour y aller? L’attente, l’espoir ou encore toute tentative permettant d’accéder à Soi ne font que raviver les tourments intérieurs de séparation avec vous-mêmes là où vous n’êtes pas.

Pourquoi ne pas se laisser bercer par la vie puisqu’elle seule connaît déjà la direction à prendre ?

Redonner au coeur le pouvoir de décision dans l’évidence que cela ne peut être autrement.

Lorsque vous réalisez cela vous respirez enfin la liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.