Hors concept

Le mental conceptualise notre monde. C’est lui qui donne forme à nos vécus. Il utilise des données informationnelles du champ de la conscience dont il est aussi issu. Il n’en est pas séparé, il croit qu’il l’est mais il n’en est rien.  Ce monde existe que parce qu’il est modulé par la conscience qui donne souffle à cette existence.

Tout ce que vous entendez est concept mais ce qui est en amont à l’origine de tout cela est hors concept, hors données, hors programme, hors mot pour l’expliquer. Ce qui est derrière tout cela est insaisissable, immuable et insondable. C’est un vide, la vacuité, le néant.

Alors on essaie de l’expliquer avec nos propres mots, ceux que nous possédons sont inexistants pour définir cela. Il y a qu’avec le coeur qu’on peut sentir et être toucher par cela qui émane de tout.

C’est ce que nous cherchons dans cette quête. Ce « nous-mêmes » n’est que ce qui Est en toute chose que nous ne pouvons ni voir, ni sentir et ni gouter, parce qu’il n’y a pas de sens. Mais le sens c’est la conscience même. Ce que nous percevons c’est l’émanation de cette conscience en tout.

Une phrase m’est venue aujourd’hui « Ce que je cherche est là sous mes yeux ». C’est ce qui se vit dans le maintenant. Tout le reste n’est que pensées.  A regarder tel un nuage qui passe dans le ciel sans s’en saisir. Juste l’observer jusqu’à ce que cela disparaisse laissant la contemplation prendre doucement la place.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.