La conscience est le miroitement d’elle-même

« Il n’y a plus rien à faire!!! » juste à écouter ce silence baigné de ce qui Est là, sans attente, ni désir, ni savoir, ni volonté, ni besoin. Même si tu continues de patauger dans ta dualité à chercher à t’extirper d’un » je-ne-sais-quoi », saches que tout redirige vers la conscience qui se joue d’elle-même, comme un aimant qui ne sait pas faire autrement. Elle se rappelle à elle-même à chaque instant. Elle se cache derrière tout ce qu’elle est pour se découvrir comme étant tout et partout à la fois. Séparation ou unité tout est elle. C’est juste la perception qui donne ce saisissement d’être autre chose que Cela.

Elle est derrière toute chose, tout évènement, toute émotion, toute pensée, tout vivant… Tout ramène à elle. Toute voie, même s’il n’y en a aucune en définitive, redirige vers elle. C’est le miroitement de ce qui se vit en tout. Aimanter par sa propre rencontre, elle met tous les pièges possibles, qui seront débusqués le moment venu quand elle se sent prête à relever les défis de ce retournement vers elle-même.

Rien n’est en dehors de la Conscience, elle est celle que nous regardons, sentons, voyons, goutons et percevons croyant être autre chose que cela. Mais la définir est inconcevable. Aucun mot, aucun concept ne peut l’expliquer, la raconter parce qu’elle est partout et nulle part à la fois.

Elle est le bien comme le mal,
Elle est la maladie comme la guérison,
Elle est le négatif comme le positif,
Elle est le vide comme le plein,
Elle est la dualité comme l’unité.

Elle crise dans le non-amour pour voir qu’elle est l’amour,
Elle est abondance de manque pour découvrir qu’elle regorge de richesses,
Elle est douleur de la maladie pour se montrer qu’elle est pure douceur de santé.

Elle se goute dans les mets les plus délicieux qui viennent éclater au coeur de nos papilles.
Elle se voit dans la beauté de  chaque forme et couleur éclairées par tant de lumière du vivant.
Elle se sent dans chaque parfum répandu par toutes les variétés de textures qui viennent chavirer nos sens.
Elle s’écoute dans chaque mot, son et vibration émis par les plus beaux chants de la création.

Lorsqu’elle décide d’arrêter de se chercher, elle se révèle d’elle-même sans s’en faire, juste dans l’écoute du silence qui s’en échappe….

Belle découverte de Soi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.