La ré-information des traitements thérapeutiques

Durant la phase de maladie que j’ai traversée récemment, j’ai pu prendre une combinaison de traitements allopathiques et naturels pour aider le corps fragilisé. Pour éviter les désagréments des effets secondaires qu’on peut retrouver dans les médicaments, j’ai fait le choix d’utiliser des codes quantiques pour neutraliser l’information et de ne laisser que les codes nécessaires au cours pour se rétablir. C’est une structure que j’avais dessinée il y a quelques mois, sans en connaitre sa fonction au moment de la réaliser. C’est ce qui m’arrive souvent dans les structures. L’information me parvient toujours le moment venue.

La structure des codes quantiques s’est présentée à moi dès que la question s’est posée. Alors j’ai placé tous les traitements déçus pour ramener l’information en équilibre pour le corps.

La médecine quantique prendra sa place au sein de ce monde quand ce sera le moment, mais en attendant nous ne pouvons nous défaire de certaines aides allopathiques. L’éveil ou la réalisation n’affranchissent pas des maladies ou de la douleur. C’est la manière dont est perçue l’expérience qui permet de mieux gérer ce qui se passe dans le corps.

Il y a 4 ans une thérapeute m’avait contacté pour me demander si dans toutes les structures quantiques réalisées à ce moment, il n’y en avait pas une qui pouvait neutraliser les effets secondaires de la chimiothérapie d’une de ses patientes malade d’un cancer. En les testant toutes, nous avons réussi à identifier celle qui correspondait à cette demande. J’ai réalisé à ce moment-là l’impact des codes quantiques sur les personnes, les maladies, les effets sur la maison, les structures professionnelles…

Nous sommes encore dans le monde de la croyance. Tant que nous croyons que nous devons prendre tel ou tel traitement pour nous aider c’est qu’il y a encore des mécanismes bien sûr. Mais prendre un traitement est aussi ok que celui de ne pas en prendre. Il en dépend de ce que la Vie en nous insuffle à ce moment-là, même si celle-ci provient de la peur.

Le monde n’est-il pas une combinaison de croyances?

Les deux versions co-existent dans le même champ unifié. Il n’y a pas la dualité OU l’unité, mais la dualité ET l’unité. Ce sont les deux faces d’une même pièce. Et ne cessons de rejeter l’une au détriment de l’autre parce que tout fait partie du même TOUT.

Pour moi aujourd’hui rien n’est séparé de ce champ unifié d’où tout émerge, tout fait partie de la même conscience que Nous sommes et ce n’est que le point de vue dans lequel nous observons l’expérience qui donne cette croyance de séparation.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.