La vie tout simplement

Cela fait un bon moment que je n’ai pas donné de nouvelles par ici.  La vie se vit dans un mouvement plus extérieur.

Cependant, je navigue pas mal sur les réseaux sociaux pour voir ce qui s’y passe pour me mettre à la page et voir ce que le monde offre dans son jus. C’est très riche et bien dense. 

Il y a une mutation accélérée, elle est perceptible, mais il y a encore beaucoup de personnes en recherche de succès, de santé, d’affectif, de sens, de guérison… Des personnes qui se sentent perdues à essayer de faire pour avoir, d’agir pour posséder, tenter de sortir d’un mal persistant. Que de croyances continues!

Il y a aussi ceux qui sont dans la frénésie de consommation mais aussi ceux qui s’accrochent au travail sur Soi. Ils veulent se sortir du mal qui les ronge mais en réalité ils ne sont pas vraiment prêts pour faire le pas définitif. Il y a encore ce besoin de se perdre dans la quête.

Même si chaque expérience est ok, la souffrance se trouve justement là dans cette volonté persistante de pouvoir changer les choses, le temps que le switch se produise. Ce switch personne ne peut le prédire, il arrive quand on ne s’y attend pas, quand c’est vraiment le moment.

Tant que l’état fait des yoyos encore et encore c’est qu’il y a encore un espace vide difficile à pénétrer gardé par trop de garde-fou. Et ce n’est pas la faute à la pleine lune où je ne sais quelle énergie qui viendrait bousculer à ce moment-là. Ce sont juste des croyances encore et encore qui viennent chatouiller le quotidien en attendant d’être vues et reconnues. Tout ce qui existe dans le monde de chacun à sa raison d’Etre. C’est aussi cela qui conduit à Soi. 

J’en parle en connaissance de cause et je le partage depuis un bon moment ici sur ce blog,  C’est aussi cela que je transmets dorénavant. J’ai eu ma dose de recherche qui a fini par me mettre à genoux. Et puis un jour je me suis réveillée avec une vision éclairée du monde, plus vivant, plus organique. L’état s’est équilibré de lui-même sans tentative de changement. Mais chaque expérience est une extra-ordinaire initiation. Aujourd’hui je peux en parler avec bienveillance.

C’est si léger!

Même accompagner les personnes est devenu si simple. C’est la conscience elle-même qui fait le travail. Il y a juste à se laisser porter et tout se déroule dans une parfaite harmonie. Il est difficile d’expliquer avec des mots ce qui se passe. Cela se vit tout simplement.

Pour expliquer cet accompagnement, je prends souvent l’exemple de l’immeuble que l’on veut raser.  S’il fallait attaquer les murs par l’extérieur il faudrait des semaines voire des mois pour arriver au bout de la tache. C’est pourquoi l’effondrement se fait par les fondations directement. C’est plus rapide et efficace.

C’est un peu la même chose dans l’accompagnement global que je propose. Si je compare toutes les mémoires et croyances incrustées dans le corps de souffrance à l’immeuble, les thérapies qui oeuvrent par la libération des blessures directement mettront des années avant d’arriver à Soi et parfois même une vie ne suffit pas.  Dans ce qui est proposé, ici  c’est un plongeon direct à la source même de ce que nous sommes, dans l’espace du champ unifié d’où tout émerge. On ouvre la voie à tout ce qui freine, limite, emprisonne se délayer sans intervention. Cela se fait tout naturellement sans rien nommé, ni comprendre, ni savoir ou disséquer. On va au-delà de tout concept. C’est plus rapide et les effets sont bluffants. Témoignage à l’appui que je vous partagerai prochainement. 

C’est une joie intense qui m’habite de pouvoir enfin partager au plus grand nombre cette expérience de liberté.

Tous les bla-bla sur les histoires que l’on se raconte disparaissent, donnant ce sentiment d’un jeu sans « Je » qui se joue dans la liberté d’Etre la plus totale.

De le faire sentir et vibrer aux autres dans leur structure cellulaire fait faire des bonds que je ne pouvais imaginer auparavant.
De découvrir qu’il a un chemin plus rapide finalement pour se découvrir, sans passer par des années de souffrance, m’aurait bien aidé. Mais, j’accepte que ce vécu se soit déroulé ainsi sans en comprendre la raison, c’était comme cela que cela devait se passer.

Que reste-t-il finalement à part ce qui est là à chaque instant? Rien à part ce qui apparaît dans l’expérience du maintenant. 

Tant qu’il y a encore des schémas mentaux, des hésitations et des doutes peuvent persister jusqu’à ce que la scission se produise et tout devient évident. Lorsque l’on perd tous ses repères, il y a cette sensation de ne plus savoir ou se raccrocher. Le mental tente encore parfois de se ressaisir des objets, mais en vain, il ne reste plus rien ou s’accrocher dans cet état de silence. Le mouvement se met alors en route, dans une nouvelle dynamique qui n’appartient qu’à Soi, dans une écoute intérieure profonde et intime. 

C’est ce qui s’est passé ici dans ce corps. Une remise en route s’est enclenchée avec une foi inédite et inébranlable. Quand la confiance est retrouvée, elle est indestructible, c’est juste l’état naturel qui se révèle enfin. C’est comme si vous vous arrimez enfin dans une réalité vivante sans la tête qui pense. En fait, c’est juste la présence qui se dévoile donnant au monde plus de consistance, plus de sensation vivante. 

Seul l’élan de vie demeure conduisant à l’action et à la rencontre des autres.  La vie s’explore maintenant avec le monde. Des rencontres nouvelles, des retrouvailles, des sorties qui s’improvisent, des voyages qui se posent et des cadeaux qui tombent, une pure joie qui se délecte à chaque vécu. 

Un rythme a repris doucement soit, il n’y a plus à se presser, tout arrive en son temps dans cet espace sans temps. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.