L’élan du coeur

Lorsque tout disparaît il ne reste plus que cette tranquillité éternelle d’où s’extrait toute vie et tout objet qui donne la saveur et le goût à cette merveilleuse aventure humaine. 

Le coeur bien ouvert, une douceur à toute épreuve, toute ce qui se manifeste est vu comme un cadeau même ce qui peut paraître comme le plus sombre et le plus déplaisant. Il n’y a que le mental qui juge l’état et l’événement, mais lorsqu’il rend son tablier, il reprend la place qui lui a été attribuée au commencement.  Il fait partie lui-même de la conscience. Il a le rôle de modéliser le monde tel qu’il est perçu à partir du programme que cette conscience insuffle par tous les élans.

Toute création est précédée d’un jaillissement rayonnant, cet élan du cœur qui pousse à l’action dans cette évidence, sans aucun doute, sans peur et dans une entière confiance que cela ne peut être autrement. C’est un appel à se mettre en mouvement, donnant par intuition aiguisée le scénario à jouer dans le film. 

Cela jaillit comme une joie, une allégresse et une exaltation. Alors tout cela peut se mettre en place. Mais parfois sans que l’on sache pourquoi la direction peut changer à chaque instant. Rien n’est totalement définitif même ce qui est né de l’élan du coeur. D’un instant à l’autre la guidance peut donner une autre directive, c’est pour cela que nous sommes invités à ne s’accrocher à aucun résultat. 

Tout a toujours sa raison d’Etre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.