Les ondes fantômes des blessures mémoires.

Depuis quelques-temps, des personnes projettent ou me parlent d’informations me concernant, qui ne résonnent pas ou plus du tout. Au début, je pensais que cela venait du fait que je ne voulais pas voir ou regarder cela en moi. Pourtant connectée au corps, qui est devenu ma boussole, je ne ressentais et ne voyais rien qui puisse me donner une quelconque information.

Cela ne me parlait tout simplement pas!

Mais ce que j’ai réalisé finalement ,”Ce qui était vrai pour l’autre ne l’était plus pour moi”. L’autre résonnait encore avec des ondes fantômes qui ne sont que les émanations vibratoires d’une mémoire qui continuait d’émettre à faible intensité dans son champ, mais que je ne ressentais plus en moi.

Les ondes fantômes sont des empruntes laissées par des mémoires passées qui restent encore marquées là dans le champ énergétique de la personne qui empêchent ce retournement vers l’intérieur.

Ce que j’en ai déduit, c’est que nos mémoires en réalité n’existent plus dans le champ de l’existence, elles continuent seulement d’émettre tant que nous nous accrochons à elles. Elles se réactivent non plus comme une information induisant une réalité mais comme une onde fantôme qui n’est que de la pensée.

C’est pour cela que beaucoup de techniques de développement personnel et spirituel font fausses routes et induisent en erreur. La lecture du praticien, réactive de l’information inconsciemment souvent déjà obsolète, mais pour lui elles ressembleraient à de vraies mémoires parce que son plan de lecture est assez limité.

D’ailleurs ces techniques qui existent à partir du champ dualité et de la matrice de création falsifiée vont toutes disparaitre dans un futur proche de par leur fréquence d’émission.

Ici l’idée n’est pas de juger ou de rendre coupable les outils de libération, parce que cela fait partie du champ de l’expérience, mais de mettre en évidence la raison des blocages que certains ont du mal à dépasser. Il est nécessaire parfois de faire l’expérience jusqu’à ce que cela se réalise en Soi.

En réalité l’expérience vécue est déjà passée mais on la retient par un fil qui maintient le vécu comme un moyen de survie alors que dans la réalité absolue l’information est déjà intégrée.

Cela vient de la matrice qui émet un miroir, ce fameux miroir que l’autre nous renvoie, qui tend aussi à disparaitre avec tous ses programmes fantômes pour laisser la totale transparence à ce que nous sommes se déployer enfin dans une nouvelle forme d’Etre et de vécue.

Une vision de Soi qui se dissout pour laisser une autre vision prendre toute sa place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.