Naissance et mort à chaque instant

Qui a-t-il dernière toutes manifestations ? Juste la Vie qui s’amuse et se recréer d’elle-même à l’infini. Elle fait naitre en chacun les actions et les agissements qui deviennent des expériences. Tout cela s’appuyant sur les mémoires que tous portent en eux-mêmes pour révéler le monde à sa façon.

Aucune des mémoires que nous portons ne nous appartient. Elles sont là dans le champ de la conscience collective auquel on se relie par des programmes issus de notre histoire.

Se détacher de ses programmes en les laissant agir sans réagir. En les laissant nous traverser sans y poser un mouvement du faire pour avoir un quelque conque résultat.

Le mal qui habite chacun fait parti aussi de cette vie même, il ne peut donc être banni lorsqu’il émerge. C’est en l’acceptant totalement que celui-ci retourne dans le grand tout d’où il en s’est extrait le temps du jeu. Essayer de s’en extraire c’est le rejeter. En le rejetant, une tension est engendrée sous forme de douleur et de souffrance.

Si la Vie n’est qu’Amour, pourquoi ne pas aimer ce qui est là en embrassant cette infortune du moment quel qu’en soit sa teneur? Et Lorsqu’il est vu comme Soi alors la paix se diffuse dans tout le corps tel un baume de bien-être jamais encore gouté.

La vie naît et meure à chaque instant. Tout émerge et tout disparaît au gré de l’expérience.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.