Rayonnement dans la douceur

Depuis tout ce détachement, il m’est arrivé une expérience que je voulais partager ici qui a eu lieu il y a plusieurs jours.
Je gardais ma petite fille qui a onze mois pour soulager sa mère qui avait la  grippe. Il était midi l’heure du repas. J’étais en train de réchauffer le pot dans une petite casserole à bain-marie quand dans un mouvement je la fis basculer, renversant l’eau en partie sur la main. L’eau était portée à ébullition depuis cinq bonnes minutes.

Ma main venait d’être brulée sur le dessus. Mais étrangement, j’avais mal mais pas de quoi hurler. J’ai continué à préparer le repas pour ma douce petite fille, sans trop m’alarmée mais la douleur commençait à s’estomper doucement, jusqu’à se calmer sans rien mettre dessus. En temps normal la brulure aurait nécessité une intervention, mais là il y avait juste une tache rouge qui apparut sur le dessus. J’étais étonnée et à la fois non. IL y a ce  détachement qui se vit depuis ces deux dernières années, me montrant que ce qui se passait là, n’était que le changement de la perception et des croyances qui se sont doucement évaporées dans ce tout que Je suis.

Ces derniers mois, j’ai réalisé à quel point la métamorphose intérieure devenait évidente dans ce quotidien. La douleur a laissé la place à la douceur. Toutes ces expériences au lieu de résonner dans la douleur, rayonnaient dans la douceur même de la vie qui se pose en chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.