Réhabiliter la structure Argent

S’il y a une structure que je connais bien, c’est bien celle de l’argent. Je l’ai visité en long, en large, dans toutes les peurs inimaginables conscientes et inconscientes, dans les croyances, les mécanismes d’auto-sabotage et j’en passe, même après avoir travaillé dessus durant des années. Un long parcours qui m’a fait réaliser bien des choses sur ce que nous sommes. C’est cette structure même qui a été à l’origine de toute la souffrance qui a engendré cette ouverture de cet espace de réalisation.

C’était ma faiblesse et mon talon d’Achille que j’ai peiné à dépasser durant une grande partie de ma vie pour ouvrir simplement cette porte intérieure fermée de l’intérieur.

Il y a quelques jours, je l’ai revisité de façon totalement inattendue et imprévue. J’étais en conversation avec une amie qui me demandait de l’aide. En scrutant son champ vibratoire et ses structures dissonantes ma vision s’est branchée sur l’argent. Je voyais un fractionnement entre un côté pur et un côté sombre dans lequel était plongé l’argent. Ce dernier était noir et obscurci par un tas informations répugnantes les unes comme les autres : croyances, conditionnements, émotions, peurs etc. Tout obstruait son émanation dans sa pureté originelle.

L’argent était enfoui sous d’innombrables pollutions auxquelles seules les personnes orgueilleuses et égotiques pouvaient avoir accès, comme une normalité. Dans l’expérience même de ce champ dualité et falsifié, nous ne pouvions avoir accès à cette énergie uniquement lorsque nous nous posons dans cette attitude qui est la seule clé pour la porte d’entrée pour accéder à son abondance. C’est là que je découvris, dans ce cheminement vers moi-même, en décrochant de cet ego/orgueil chargés mis en avant par mon histoire, que je n’avais plus accès à cette forme de ressources tant que je ne réhabilitais pas cette énergie dans sa pureté naturelle.

Cette ressource spoliée, habitée, détériorée, détournée, pourrie par un système était utilisé de façon despotique par une minorité. C’était ainsi que l’expérience devait se vivre pour découvrir notre véritable nature.


Le lendemain de cette révélation, je me suis de nouveau retrouvée à replonger dans cette expérience. Dans le champ même, cette séparation toujours présente, il y avait encore cette masse noire qui persistait, je n’ai fait que laissé toutes les informations remontées à la conscience au fur et à mesure pour enfin donner la possibilité aux structures de repositionner de façons naturelles.

Ces informations en lien avec les différentes expériences de la vie : apprentissage, culture, produits ingérés dégradés, vaccins, alimentation dénaturée par OGM et pesticides et formes pensées, tous nous plongeaient dans un état d’inconscience, d’endormissement et de contrôle, activant un état de survie totalement arbitraire.

Combien avons-nous rêvé d’être riche et plein aux as sans y arriver vraiment? Dès que l’on s’approche de la fortune, on ne sait comment celle-ci nous échappe, par peurs inconscientes issues d’un innombrable schéma limitant. Il y avait trop de programmes qui ne nous donnaient pas le droit, ni le pouvoir d’accéder à cet apanage. On se brulerait presque les mains tellement avec cette richesse si elle nous arrivait. Elle n’avait pas sa place dans nos vies telles qu’on le croirait inconsciemment selon les diktats de la société. Pourtant cette recherche permanente d’argent ne cesse d’être le moteur de nos vies.

Ici dans mon expérience, je peux dire que vivre de la disette durant un long moment m’a permis de mettre en lumière ces mécanismes et automatismes sur lesquels j’avais bâti mon histoire personnelle. Plus je les observais plus j’ai pu découvrir ces limites illusoires, les détricotant les unes après les autres. Quand elles étaient prêtes, elles remontaient à la surface pour les accueillir pleinement dans ce qu’elles sont “La conscience” même.

Cette recherche insatiable d’avoir toujours plus d’argent pour combler un vide de moi-même, un gouffre sans fond m’a permis de voir que finalement j’étais l’argent même dans sa pureté et ses ombrages croyances que je m’étais donné dans le jeu de la vie.

Cette liquidité, je l’ai vu, elle prend forme dans notre monde en rapport avec un fluide qui coule dans nos corps en lien avec le liquide interstitiel. Lorsque ce liquide est clair et incolore il est dans sa pureté même c’est alors que la création peut donner sans compter. Mais quand il est pollué par tous ces programmes cités plus haut tout se bloque, les accès sont verrouillés à toute forme de création sublimée par la Vie-même . Tant ce liquide est baigné de toxines, il y a intoxication du corps, mais aussi intoxication de nos richesses.

L’argent ne peut reprendre tout doucement sa place dans le champ de l’abondance qui lui est réservée que lorsque nous nous détoxifions de ces programmes . Cette énergie ne peut faire défaut à chacun puisque nous sommes cette énergie elle-même.

Elle se présente à chaque instant selon les besoins de chacun lorsque nous le réalisons. Elle coule de la source qui ne se tarie jamais.










Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.