Vivre sans chaînes

Tout jaillit de cet instant vide de toutes pensées, de toutes croyances, de toutes peurs, de toute recherche, de toute velléité … Tout cela retourne enfin à la grâce de dieu, Il ne reste plus que ce silence d’où émerge la totalité du Un qui s’explore dans l’inconnaissance libre enfin de toute chaîne du savoir.

Etre présent, c’est Etre là avec ce qui surgit dans ce seul moment animé par le bourdonnement qui donne naissance à toutes les expériences. 

Ce vide tellement plein et cotonneux à la fois, qui change instant après l’instant. Aucun de ces moments ne se ressemble, rien n’est figé, seulement ce qui est en arrière-plan qui observe en étant à la fois spectateur et acteur de ce qui se joue dans cette fresque divine qui déploie sa majestueuse sous les yeux. 

Toute peur ayant franchi l’obstacle de l’éclosion, laisse échapper enfin toute la substance de l’amour qui déferle sur cette gigantesque oeuvre de Dieu.  Tout fusionne définitivement à jamais et disparaît dans ce silence qui murmure tant de paix et de bienveillance. La lutte a laissé la place au vivant qui a enfin trouvé le chemin pour se montrer pleinement tel qu’il Est vraiment. Le contrôle s’évapore dans l’abandon à l’éternel. 

Il n’y a plus d’histoires à raconter, le conteur a lâché l’automatisme de penser, fatigué de tenir la barre rigide d’une vie sans espoir.



Tout perdre et tout laissé bruler dans les cendres de la nuit noire. Naitre à ce qui berce ce nouveau mouvement abordant la sensation d’avoir toujours été Cela, c’est juste l’angle de vision qui a changé abandonnant au passage l’appareillage de la prison. 

Les vêtements vieillots ont fini par disparaître pour laisser la nudité éclairer le corps qui exulte de sa splendeur. Les rondeurs arborent la grâce dans la disgrâce. La peau reflète les traces des rides rendant toute sa noblesse à la sagesse. 

Les mots manquent parfois pour parler de ce qui jaillit du cœur lorsque la joie et le bonheur s’expriment. Pourtant c’est dans cette douceur que tout se distingue. 

Comment expliquer l’inexplicable, comment définir ce qui est en amont de tout ce jeu sans y mettre un concept. Cela est impossible. 

Juste que l’amour de découvrir ce nouveau paysage qui n’a pourtant pas changé, il a juste pris de nouvelles nuances aux délices et exquis mets qu’offre cette conscience en expérience. 

Se délecter enfin de tout, sans exception, à chaque seconde qui passe, c’est là que sont délivrés les plus merveilleux des messages.

Vivre est devenu le seul leitmotive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.